Le maire de Metz ne veut pas de péage urbain à l’entrée de la métropole. (©Illustration/Le pays d’Auge)

Le maire de Metz, Dominique Gros, s’est prononcé contre l’installation éventuelle d’un péage urbain aux portes de la ville. Selon lui, le problème vient plutôt de l’A31.

« Ce n’est pas mon intention ». Lorsqu’on l’interroge sur la possibilité d’installer un péage urbain à l’entrée de Metz (Moselle), le maire (PS) Dominique Gros a un avis bien tranché sur la question.

Pour le premier magistrat, hors de question de mettre en place une installation payante aux portes de la ville.

L’idée d’installer ces péages urbains à l’entrée des villes de plus de 100 000 habitants est pourtant concrète. Le gouvernement a publié un projet de loi pour donner le feu vert à ces installations, dans le but de réduire les nuisances environnementales et les pics de pollution.

L’autoroute A31 et les pics de pollution

Dominique Gros se demande s’il faut « continuer à augmenter le trafic sur l’autoroute A31 ». Selon lui, l’axe autoroutier est « au cœur du débat » en raison des « pics de pollution ».

Selon l’édile, il faudrait « une meilleure répartition des véhicules » sur l’autoroute pour diminuer les pointes de pollution persistantes sur le territoire de Metz et de son agglomération.

Ce n’est pas en mettant un péage urbain qu’on va arranger le problème. Il y a plutôt des progrès à faire sur la problématique de la fréquentation de l’A31.

Le tracé de la future autoroute A31 bis est toujours soumis à une étude. Il doit permettre de désengorger l’actuelle A31, saturée par le trafic transfrontalier et le transport de marchandises. L’idée d’un péage entre la Moselle et le Luxembourg a été confirmée par le gouvernement.

Sources : La Vraie Démocratie / Actu.fr

Continuer votre lecture

Suivant ➜

Être certain de voir nos publications


Facebook réduit considérablement la visibilité des pages à ses membres. Si vous souhaitez voir nos publications, rendez vous sur la page Et cliquez sur "Voir en premier"

Commentaires

commentaires